Special travaux

Le marché de l’immobilier peut-il vaciller en 2021 ?

En début de l’année 2021, plusieurs rapports ont noté une légère baisse du marché immobilier en France. Mais peut-il pour autant vaciller ? Nous avons analysé ce marché très lucratif en constante augmentation pour vous donner les informations les plus probables sur le marché actuel et sur ce qu’il en sera sur le court terme.

Des annonces pas très encourageantes

 

A lire également : Comment calculer la rentabilité d'un bien immobilier après impôt ?

En début d’année en effet, plusieurs professionnels de l’immobilier ont publié des rapports annonçant un possible effet de la crise sanitaire du Covid-19 sur le marché immobilier. En janvier, les notaires se sont déjà inquiétés d’une possible baisse des ventes sur le marché. Et ces inquiétudes se sont révélées exactes puisqu’en avril, on constate une baisse de 12 % des ventes immobilières en France par rapport au même mois de 2020.

À l’annonce de cette baisse, les professionnels et les particuliers investissant dans l’immobilier sont restés prudents. Une prudence qui, à terme, ne fera que baisser davantage les ventes et alourdir encore plus les effets du Covid-19.

Lire également : Qu'est-ce que le duh ?

Les professionnels restent confiants

Si les professionnels du secteur ont en effet constaté une baisse des ventes immobilières en France, il n’y a pas de quoi perdre confiance selon eux. C’est une baisse anormale, certes, mais elle ne continuera pas. Si le marché immobilier sur certaines régions françaises est en baisse en effet, dans sa globalité, le marché national restera stable.

Si la crise sanitaire a en effet affecté le marché immobilier français, ce marché a aussi très bien résisté à cette crise avant. D’ailleurs, dans certaines régions françaises, on constate un taux largement supérieur d’acheteurs par rapport aux vendeurs. C’est ce qui explique pourquoi le prix de l’immobilier ne baisse pas en France. Un autre signe que le marché se porte très bien. D’ailleurs, les dispositifs mis en place par l’État actuellement sont toujours propices à une augmentation du nombre d’acheteurs.

Un taux de prêt immobilier toujours très bas

Dans le but de relancer l’économie française, l’État français impose aux établissements financiers d’adopter un taux de prêt particulièrement bas. Et ce taux très bas est valable sur tous les secteurs, que ce soit sur les crédits à la consommation, les investissements ou les prêts immobiliers. Inutile de préciser qu’un taux bas incitera forcément les emprunteurs.

Ainsi, nombreux sont les Français à être séduits par les taux de prêt immobilier particulièrement bas. Ce détail aura pour conséquence une augmentation du nombre d’acheteurs sur le marché immobilier français. Et quand il y a plus de demandes que d’offres, les prix vont forcément augmenter. Et quand on parle d’une augmentation de prix, on parle d’un marché qui se porte bien.

Alors, le marché de l’immobilier peut-il vaciller en 2021 ? Il y aura peut-être des moments durs, mais tout porte à croire que, en général, le marché immobilier de l’hexagone se portera bien en 2021. D’ailleurs, si le taux de prêt immobilier reste bas et que les Français continuent à acheter, ce qui sera probablement le cas, le marché de l’immobilier restera en parfaite santé même en 2022.