Special travaux

Conseils essentiels pour réussir votre état des lieux

Pour garder une bonne relation entre propriétaire et locataire, il est plus qu’important de faire un état des lieux avant et après le bail de location. Le souci c’est que, quand on n’a pas des connaissances particulières en expertise immobilière, on ne sait pas toujours par où commencer. Alors, comment réussir son état des lieux ? Voici quelques conseils !

Ce qui doit apparaître dans un état des lieux

 

A découvrir également : Comment dissoudre du vernis ?

Tout naturellement, nous allons commencer cet article pour voir les informations qui doivent être présentes dans un état des lieux. Et selon le décret 2016-382 du 30 mars 2016, voici la liste des informations qui doivent y apparaître :

  • Le type d’état des lieux : à l’entrée ou à la sortie
  • La date de réalisation
  • L’adresse du logement loué
  • Les coordonnées du bailleur
  • Le relevé des compteurs individuels d’électricité, d’eau et de gaz
  • Le décompte des clés remises au locataire ainsi que leur fonction respective
  • La description détaillée de l’état des revêtements au sol, murs, plafonds et équipements du logement pour chaque pièce
  • La signature du propriétaire et du locataire

Noter les moindres détails

Il est également important de noter les moindres détails lors de l’expertise des pièces. Que ce soit à l’entrée ou à la sortie du locataire, il est important de vérifier scrupuleusement tous les détails qui peuvent servir ultérieurement.

A découvrir également : Quand arrêter un bon palissage ?

Pour ce faire, voici comment précéder. Dans chaque pièce, examinez l’état du sol, des murs et du plafond. Aux moindres tache, rayure, fissure ou autre détail, notez-le dans votre état des lieux. Vérifiez également l’état des portes, des fenêtres et des serrures. Examinez également le bon fonctionnement ou non de l’installation électrique de chaque pièce. Testez tous les interrupteurs et toutes les prises secteur. Vérifiez également le bon fonctionnement du chauffage.

Dans les pièces d’eau et la cuisine, vérifiez le fonctionnement de la robinetterie et notez toute fuite identifiée sur la plomberie. Examinez aussi l’installation de gaz et le bon fonctionnement des raccords. Enfin, n’oubliez pas de relever les compteurs d’eau de gaz et d’électricité.

Justifier les remarques avec des photos

Depuis le 30 mars 2016, il est possible d’intégrer des images dans un état des lieux. Et pour éviter tout malentendu, il est important de réaliser des photos des pièces et de comparer les photos à l’entrée et à la sortie du locataire. Les photos sont des preuves supplémentaires qui permettent d’éviter tout malentendu.

Faire appel à un professionnel

Si vous pensez que vous n’êtes pas à même de réaliser toutes ces analyses, il vous est possible de faire appel à un professionnel. Pour cela, vous pouvez solliciter les services d’un huissier.

Si vous décidez vous-même de faire appel à un huissier, vous vous acquitterez des frais de la commission de celui-ci. Par contre, si vous avez sollicité le professionnel à la suite d’un désaccord avec le locataire, les deux parties se partageront la charge (propriétaire et locataire).

Il est également important de préciser que si l’état des lieux a été effectué par un professionnel, les coordonnées et la signature de celui-ci doivent être présentes dans le document.