Special travaux

Ascenseur privatif : comment le choisir ?

Vous avez l’intention de procéder à l’installation d’un ascenseur privatif ? Qu’est-ce qu’un ascenseur privatif et comment le choisir ? Entre le choix du système, le style, la surface, la capacité de charge, la vitesse, les étages… On vous explique comment bien choisir votre ascenseur privatif afin que celui-ci soit adapté à vos besoins.

A voir aussi : La pierre bleue du Hainaut est bien plus qu'un matériau de décoration

Choisir son type d’ascenseur

Il existe de nombreuses sortes d’ascenseur. Voici les types d’ascenseurs les plus courants :

  • Ascenseur à gaine :
  • Ascenseur autoportant (2 étages) ;
  • Ascenseur collectif à traction électrique ;
  • Ascenseur hydraulique.

Ces 4 types d’ascenseurs n’ont pas les mêmes fonctionnements et ne nécessitent pas la même installation. Des professionnels sont à votre écoute pour vous aiguiller sur le modèle d’ascenseur qui conviendra le mieux à votre bâtiment et aux besoins des usagers de l’ascenseur. 

A lire également : Pourquoi opter pour une cuisine intégrée ?

Les critères de choix de votre ascenseur privatif

Selon leur type, leur volume, leur charge et d’autres critères, votre ascenseur privatif n’aura pas le même prix. Il vous faudra choisir votre ascenseur en fonction de la configuration de votre maison ou du bâtiment. D’importants travaux sont à prévoir lorsque l’on opte pour l’installation d’un ascenseur privatif.

Pour bien choisir son ascenseur privatif, il faut prendre en compte :

  • Le nombre de personnes qui auront l’usage de l’ascenseur ;
  • La charge de l’ascenseur ;
  • La vitesse de l’ascenseur ;
  • Le système d’ascenseur ;
  • Le style et l’esthétique de l’ascenseur ;
  • L’étendue des travaux : prix, durée ;
  • L’utilité et la finalité de l’ascenseur ;

On vous détaille ici les systèmes d’ascenseurs les plus connus.

L’ascenseur privatif à gaine

L’ascenseur privatif à gaine est intégré, comme son nom l’indique, à une gaine maçonnée. Cette gaine est l’endroit où la cabine d’ascenseur pourra circuler verticalement.

Le bâtiment doit avoir une configuration qui permet ce type d’installation. Vous avez alors le choix entre un système électrique ou hydraulique (vérin et piston). En électrique, votre ascenseur nécessite des câbles qui sont soutenus pas la paroi maçonnée, et ce, à chaque étage de l’habitation. L’ascenseur doit absolument être construit le long d’un mur porteur

Assez discrète, l’installation de ce type d’ascenseur reste moins encombrant qu’un ascenseur autoportant, par exemple. Le prix d’un ascenseur à gaine est moins élevé qu’un autre type d’ascenseur, en neuf ou en rénovation.

L’ascenseur autoportant privatif

Si vous êtes en l’absence d’un mur porteur, vous avez l’option de vous tourner vers l’ascenseur autoportant privatif. Cet ascenseurs est relativement haut de gamme et s’intègre parfaitement chez tout particulier, aussi bien que dans un contexte collectif. 

L’ascenseur autoportant peut-être fait d’une cabine de verre ou d’une cabine classique, fermée. Ce système d’ascenseurs se retrouve dans les architectures modernes et peut aller desservir jusqu’à 5 étages. Hôtel particulier, villa, immeuble de luxe ou institutionnel… L’ascenseur autoportant peut être réalisé sur mesure. 

Le prix d’un ascenseur autoportant privatif va être sensiblement plus élevé que le prix d’un ascenseur à gaine

L’ascenseur hydraulique

Il existe divers types d’ascenseurs hydrauliques : l’ascenseur hydraulique à cylindre enterré, l’ascenseur hydraulique à cylindre de surface et l’l’ascenseur télescopique à cylindre de surface.

Ces types d’ascenseurs font partie des plus chers, par leur technicité et leur modernité de système. Un ascenseur hydraulique, quel que soit son modèle, va prendre beaucoup plus de volume et d’espace dans son installation que tout autre ascenseur, ce qui justifie aussi son prix.

Il faudra notamment prendre en compte la stabilité du sous-sol avant d’envisager l’installation pérenne d’un ascenseur hydraulique. 

L’ascenseur collectif à traction électrique

Classique, ce type d’ascenseurs est idéal pour les copropriétés. Fonctionnant avec poulie, courroie, câbles et moteur, cet appareil est relié à un contrepoids. Le prix de ce type d’ascenseurs varie en fonction du volume nécessaire. 

Pour être efficacement conseillée, faites appel à un ascensoriste qui saura vous aiguiller sur les modèles d’ascenseurs adéquats.

Pourquoi installer un ascenseur privatif ?

Vous le savez aussi bien que nous, la moyenne d’âge de la population Française ne cesse d’augmenter. Le problème du maintien à domicile se pose alors, car tout le monde n’a pas la chance de pouvoir vivre dans une maison de plain-pied. Beaucoup de personnes font alors le choix d’aménager leur maison et de ne vivre principalement que sur un seul étage, évitant ainsi les risques de chutes liées aux difficultés pour monter et descendre les marches. Heureusement, il existe une solution pour que le sénior puisse accéder à toutes les pièces de sa maison, sans l’aide de quiconque : l’ascenseur privatif.
Rassurez-vous son mode de fonctionnement n’a rien à voir avec les ascenseurs classiques que vous trouvez dans les immeubles collectifs. En effet, ces dernier fonctionnent par traction d’un câble fixé à la cabine. Le problème avec ce type d’ascenseur, c’est qu’il vous faut une place importante pour l’installer, le rendant ainsi incompatible avec la plupart des maisons individuelles. Les ascenseurs privatifs fonctionnent avec un système hydrologique limitant ainsi l’encombrement, et rendant l’installation possible sans devoir faire des travaux colossaux. L’autre avantage de ce système, c’est qu’il fonctionne sans aucun à-coup, rendant son utilisation beaucoup plus sûre pour les personnes âgées qui l’utilisent. De plus, sachez qu’il est possible de personnaliser totalement votre ascenseur. Vous pourrez ainsi jouer sur :

  • Le style
  • La nature du bois
  • La lumière

Le but est que votre ascenseur s’intègre le mieux possible à votre intérieur. Pour avoir une idée plus précise des possibilités, customisez votre ascenseur privatif ici.

Pour être le plus complet possible sur le sujet, sachez qu’il est possible d’obtenir des aides de l’état et ou de la région pour aider le maintien à domicile de la personne dépendante. N’hésitez pas à demander conseils auprès d’un spécialiste pour vous permettre de savoir à quoi vous pouvez prétendre.