Jardin

Installer des panneaux solaires dans le jardin : quel emplacement choisir ?

panneau solaire

Vous cherchez à adopter des solutions et pratiques plus durables pour rendre votre habitation plus respectueuse de l’environnement ? Écologiques et assurément économiques, les panneaux solaires constituent une option particulièrement intéressante.
Dans le cas où vous ne voulez pas ou que vous ne pouvez pas monter les équipements sur votre toiture, vous pouvez parfaitement les installer dans votre jardin. Vous ne le savez peut-être pas encore, mais, si la surface le permet, votre jardin peut tout à fait accueillir une installation solaire. Afin de vous aider dans la réalisation de votre projet, nous vous proposons de découvrir dans cet article les différentes possibilités et options qui s’offrent à vous en termes d’emplacement.

Au sol

L’installation de panneaux solaires directement au sol est l’une des options les plus courantes. Tout comme la pose en toiture, cet empalement offre également une flexibilité maximale en termes d’orientation et d’inclinaison, permettant une optimisation de la production d’énergie photovoltaïque (capter les rayons du soleil pour les convertir en courant électrique continu). Si cette solution s’avère très avantageuse, c’est aussi parce que les modules sont plus faciles à mettre en place et à entretenir.

A lire en complément : Les points essentiels à connaître avant de construire un abri de jardin

Bien sûr, avant d’installer les panneaux au sol, il est toujours important de s’assurer des conditions dans lesquelles les équipements vont fonctionner. Un espace extérieur sans ombrage (ombres portées par la végétation, les arbres, les bâtiments ou constructions environnantes et autres obstacles) et peu exposé aux intempéries est toujours à privilégier. La meilleure configuration serait également que la zone soit plate et bien exposée au sud.

Côté règlementation, l’installation de panneaux solaires requiert généralement une autorisation d’urbanisme ou une déclaration préalable. En ce qui concerne tout particulièrement la pose au sol, voici les critères et conditions prévus par la loi (article R421-9 du Code de l’urbanisme) selon la puissance maximum délivrée et la hauteur de l’installation :

A lire en complément : Déco 2017 : les grandes tendances

  • Les installations au sol d’une puissance de moins de 3 kW avec des modules placés à une hauteur de moins de 1,80 m ne nécessitent pas de déclaration préalable.
  • Au-delà de 3 kW et/ou d’une hauteur de 180 cm, les propriétaires doivent effectuer une déclaration préalable ou même demander un permis de construire auprès des autorités compétentes.

Sur l’abri de jardin

Utiliser l’abri de jardin comme support pour les panneaux solaires est une option intelligente afin de maximiser l’utilisation de l’espace disponible. En plus d’offrir une protection, cet emplacement peut aussi grandement contribuer à l’esthétique globale de la résidence. Toutefois, avant d’entreprendre un tel projet, il est important de prendre le temps de bien vérifier la solidité de la structure qui va accueillir les modules. Celle-ci doit être apte à supporter le poids des équipements, mais également résister aux conditions météorologiques.

L’orientation de l’abri de jardin par rapport au soleil est aussi un facteur clé. Idéalement, la zone devrait être orientée au sud pour garantir une exposition maximale. En outre, pour une production énergétique optimale, les professionnels recommandent généralement de choisir des panneaux monocristallins pour ce type d’installation. Ces modèles ont l’avantage d’offrir un rendement plus élevé que les dispositifs polycristallins.