Special travaux

Le style montagne, une déco chaleureuse

Si vous n’avez pas la chance de partir aux sports d’hiver et que vous avez la nostalgie de cette ambiance cocooning. Vous pouvez avec un peu de décoration recréer cette atmosphère dans votre intérieur. Rien de plus simple, quelques plaids en fausse fourrure sur le canapé, les fauteuils, des accessoires en bois éparpillés dans la pièce, une grande table en bois, des chaises confortables et le tour est joué. La décoration ambiance montagnarde donne donc un cachet supplémentaire à votre intérieur.

Le look montagnard s’empare de votre maison

Authentique, chic, la déco montagne, chalet donne à votre intérieur une atmosphère chaleureuse grâce à des matières douillettes, des couleurs apaisantes, des objets en bois, un matériau de prédilection. Il s’invite sur les murs avec le lambris, au sol avec un parquet vitrifié, mais également sur le mobilier, table de chevet, buffet, chaise. La nature reprend ses droits. Afin d’adoucir l’ensemble, les coussins cosy, les plaids en laine, en fausse fourrure seront parfaits.

A lire aussi : Luminaires design : illuminez votre maison en toute élégance

Un esprit chalet moderne

Si vous avez la chance de posséder une cheminée, pourquoi ne pas déposer à côté un joli tas de bûches, un atout décoratif certain. Vous pouvez même vous inspirer de la nature, au centre de votre table composé de pommes de pin, c’est rapide à réaliser et c’est du plus bel effet, tout à fait dans le style montagne. Sur internet, il existe de nombreux tutos sur ce thème. Inspirez-vous-en et laissez votre imagination vous remémorer des souvenirs de cimes enneigées. Pour une déco montagne réussie, n’hésitez pas à abuser du bois, il réchauffera l’atmosphère. Si votre habitation dispose de poutres apparentes, l’idéal est de les restaurer et de les laisser bruts. Pour la touche finale, un trophée de chasse revisité en bois, en carton, en verre sera parfait. N’en faites pas trop, restez tout en harmonie et amusez-vous.

A découvrir également : Peinture d’intérieur : les règles à suivre