Travaux

Comment avoir une bonne isolation dans la maison ?

L’isolation phonique doit être placée au début de la conception de votre maison. Actuellement, il existe d’autres alternatives pour améliorer et perfectionner l’isolation d’un ancien édifice. Il existe plusieurs types d’isolant que vous trouverez facilement sur le marché.

Mais l’idéal serait un matériau souple, pour isoler suffisamment les bruits, et rigide pour protéger les parois.

A découvrir également : Box pour stocker ses meubles : pourquoi opter pour une location ?

Comment définir une bonne isolation ?

L’insonorisation est l’ensemble des techniques qui permettent de stopper ou au moins d’atténuer les bruits externes pour qu’ils ne se diffusent pas dans la maison. En effet, sachez que les nuisances sonores sont l’un des éléments perturbateurs qui empêchent le confort de vie au quotidien.

A lire aussi : Comment déboucher une canalisation enterrée ?

De nos jours, la tranquillité est un grand luxe que tout le monde ne peut pas se l’offrir. Pour isoler complètement votre chambre, il vous faut des produits authentiques qui se distinguent des isolants thermiques.

Sachez que chaque réhabilitation est unique, non seulement par le système constructif et les matériaux utilisés, les exigences concernant l’isolation doivent être prises au sérieux. Pour déterminer le bon matériel, il serait plus judicieux de faire appel à un expert en acoustique du bâtiment.

Cette personne vous donnera un diagnostic complet en vous proposant des solutions adaptées à votre chantier de rénovation.

Les matériaux qui assurent une isolation phonique impeccable

En principe, lorsque les ouvriers construisent une maison, les parois doivent être en matériaux lourds. Ces cloisons englobent également les portes et les vitres. Aucun bruit n’entre ou ne sort du bâtiment étant donné que les matériaux lourds atténuent la transmission des ondes sonores.

Au lieu de choisir des murs en brique creuse ou en carreaux de plâtre, optez plutôt pour une construction en béton ou en pierre.

Cependant, si cette première technique appelée « principe de masse » n’est pas à votre portée, adoptez la méthode « masse-ressort-masse » qui consiste à placer entre deux masses une lame d’air et un isolant minéral.

Le ressort entre les deux masses va alors atténuer l’énergie du son et sert à amortir le système. Ainsi, quand la perturbation sonore atteint la seconde masse, elle sera totalement réduite.

Pour trouver l’isolant performant, vous avez le choix entre :

– les laines minérales comme la laine de roche ou la laine de verre.

— la mousse composite de polyuréthane.

— la ouate de cellulose giclée.

— le liège expansé en plaques/

Par contre, les substances naturelles comme la laine de mouton, le lin ou encore le chanvre atténuent le son, mais d’une manière réduite. Vous devez les compléter avec un revêtement supplémentaire.

Le prix de l’isolation acoustique

Comme l’isolation thermique, le coût de l’isolation acoustique évolue au cours du temps. Son prix dépend de plusieurs facteurs à savoir le choix du matériau isolant, le type d’isolation souhaité et le coût de la main-d’œuvre.

Pour éviter les mauvaises surprises, prévoyez un budget large, car il est estimé entre 30 à 110 euros/mavec les fournitures et la pose comprises. Voici un tableau récapitulatif du prix moyen de l’isolation phonique appliquée en 2020 :

Type d’isolation acoustique Prix au m2 avec pose comprise
Diagnostic phonique 200 à 400 euros
Isolation du mur 40 à 90 euros/m2
Isolation du plafond 40 à 110 euros/m2
Isolation du sol 30 à 60 euros/m2
Isolation des portes et fenêtres 100 à 200 euros/m2

Les subventions possibles pour bénéficier d’une isolation sonore

Il existe diverses options financières qui aident les personnes à venir à bout de leur projet d’isolation phonique. Ces subventions sont identiques à ceux que vous recevez en cas d’amélioration de l’isolation thermique d’une maison.

Les plus courants sont : l’ANAH, le crédit d’impôt écologique, la prime d’énergie, etc.

N’hésitez-pas à vous renseigner auprès d’un site de bricolage comme leblogdubricoleur.net, qui vous donnera des conseils  sur comment bien isoler votre maison.

Les étapes pour réaliser une isolation acoustique efficace

Pour réaliser une isolation acoustique efficace dans votre maison, vous devez faire un diagnostic précis afin d’évaluer les sources de bruit présentes dans votre habitation. Cela peut inclure le trafic extérieur, les voisins bruyants ou encore les équipements électroménagers.

Une fois que vous avez identifié ces sources de bruit, la prochaine étape consiste à choisir les matériaux isolants appropriés. Il existe une variété de solutions disponibles sur le marché, telles que des panneaux insonorisants, des isolants spécifiques pour les murs et les plafonds ou encore des double-vitrages pour vos fenêtres.

Il est primordial d’effectuer une installation méticuleuse en respectant scrupuleusement les recommandations du fabricant. Cette étape requiert souvent l’intervention d’un professionnel qualifié qui saura installer correctement chaque matériau et assurer ainsi son efficacité maximale.

Parallèlement à l’installation physique des matériaux isolants, il est aussi judicieux de prendre en compte certains aspects structurels qui peuvent contribuer à améliorer l’isolation acoustique globale. Par exemple, renforcer les cloisons existantes avec des structures résistantes au son ou bien ajouter un faux plafond suspendu peuvent s’avérer très bénéfiques.

N’hésitez pas à compléter votre isolation acoustique avec des équipements qui permettent de réduire davantage les nuisances sonores. Il existe aujourd’hui sur le marché une multitude d’appareils tels que des rideaux épais, des tapis insonorisants ou encore des absorbeurs de bruit spécifiques.

En suivant ces différentes étapes, vous pourrez réaliser une isolation acoustique efficace dans votre maison et ainsi profiter d’un environnement intérieur plus agréable et reposant. N’oubliez pas qu’une bonne isolation phonique ne se limite pas seulement à atténuer les bruits extérieurs mais aussi à prévenir la propagation du son entre les différentes pièces de votre logement.

Les erreurs à éviter lors de l’isolation phonique de sa maison

Lorsqu’il s’agit d’isoler phoniquement sa maison, vous devez connaître les erreurs à éviter afin d’obtenir des résultats optimaux. Effectivement, certaines fausses pratiques peuvent compromettre l’efficacité de votre isolation et causer des dysfonctionnements.

Il faut veiller à ne pas sous-estimer les besoins en termes de matériaux isolants. Utiliser des matériaux peu performants ou insuffisamment épais pourrait réduire considérablement la qualité de l’isolation phonique. Il est préférable d’utiliser des matériaux spécifiquement conçus pour cette fonction et adaptés aux sources sonores présentes dans votre habitat.

Une autre erreur courante consiste à négliger les joints et les fissures entre les différents éléments de construction. Ces zones sont souvent responsables des fuites acoustiques et doivent être traitées avec soin lors de l’installation des isolants. Veillez donc à bien sceller toutes ces surfaces afin d’éviter toute perte inutile au niveau du confinement sonore.

Vous ne devez pas oublier que l’amélioration acoustique passe aussi par la prise en compte du mobilier présent dans vos pièces. Des meubles mal positionnés ou disposés sans réflexion peuvent entraver le bon déroulement du processus d’isolation phonique. Assurez-vous donc que vos meubles soient choisis judicieusement pour leur capacité à absorber ou diffuser le son selon vos besoins.

Une erreur fréquente consiste à négliger la ventilation lors de l’isolation phonique. Effectivement, une bonne aération est primordiale pour maintenir un environnement sain et éviter les problèmes d’humidité. Veillez à prévoir des systèmes de ventilation adaptés afin de garantir une circulation d’air suffisante tout en maintenant votre isolation acoustique.

Ne pas faire appel à un professionnel qualifié peut aussi être une erreur fatale dans le processus d’isolation phonique. Un expert dans ce domaine saura vous conseiller sur les meilleures solutions à adopter et assurer une installation correcte des matériaux isolants, ainsi qu’une évaluation précise des performances obtenues.

Vous devez connaître les erreurs courantes lorsqu’il s’agit d’améliorer l’isolation phonique de sa maison. En évitant ces pièges fréquents et en faisant preuve de rigueur dans la sélection des matériaux et leur mise en œuvre, vous pourrez profiter pleinement des avantages offerts par une isolation acoustique optimale au sein de votre habitation.