Special travaux

Pourquoi installer un parquet ?

Avant de payer entre 20 et 150 euros par mètres carrés pour installer un parquet, il faut s’assurer que l’on en a effectivement besoin. Il peut être impératif d’installer un parquet pour des raisons fonctionnelles ou esthétiques. 

Aspects visuels

Le parquet donne un aspect raffiné à la maison dans laquelle il est installé. Cet aspect distingué et dans certains cas racé peut se traduire par une augmentation du prix de la demeure lorsqu’il faudra la placer en location. Le parquet peut être facilement et rapidement changé dans certains cas sans nécessiter d’importants travaux. La longévité est un autre avantage. En moyenne, le parquet restera là entre 50 et 100 ans. Impossible d’oublier de parler du fait qu’un parquet contrairement à un tapis ne retient pas la poussière, c’est important surtout quand il y a des enfants à la maison.

A découvrir également : Quel est le meilleur moyen d’avoir de l’eau chaude sanitaire ?

Autres avantages fonctionnels

Autre avantage, pour l’installation de votre parquet, il agit comme un isolant naturel. Mais il ne suffit pas de choisir n’importe lequel en pensant qu’il va effectivement empêcher le son de s’échapper. Pour rappel, les propriétés acoustiques des couches et des sous-couches du parquet sont caractérisées par des indices de performance exprimés en décibels (dB). Dans une maison, il y a deux types de bruits : d’une part, les bruits dits “aériens”. Ils proviennent des voix et des sons des appareils tels que la télévision. D’autre part, il y a les bruits de chocs. Ceux que les voisins pourraient entendre lorsqu’on objet tombe. Il faut vérifier les performances du parquet par rapport à ces deux types de bruits avant de faire un choix définitif. Une des solutions pour offrir le silence aux voisins du dessous, c’est la pose d’une sous-couche acoustique. 

Choisir le parquet pour économiser en chauffage

Poser un parquet sur le sol d’une maison ou d’un appartement peut aussi permettre d’améliorer les performances énergétiques de la pièce. Dans certains cas le parquet est posé sur un parquet chauffant. Dans d’autres, c’est sur du plancher réversible. Mais il vaut mieux prendre quelques précautions dont : tenir compte du fait que le parquet n’est pas simplement un équipement de la maison, c’est une dispositif complexe. Avant de le poser, vérifiez que votre parquet existant est compatible avec le dispositif chauffant que vous souhaitez placer en appoint. Des bois tels que le jatoba, le hêtre et l’érable ne conviendront pas si vous voulez rajouter un dispositif chauffant dans votre parquet. Faites également évaluer par un professionnel la résistance thermique du revêtement de vos sols.

A voir aussi : Terrasse en bois composite : tout ce qu'il faut savoir