Equipement de la maison

Installation d’un fauteuil monte-escalier : ce qu’il faut savoir

Installation d'un fauteuil monte-escalier : ce qu'il faut savoir

Lorsqu’on prend de l’âge ou qu’on souhaite accueillir ses propres parents dans sa maison (oui, ça se fait !), monter et descendre les escaliers peut devenir une tâche très pénible. Comme faire installer un ascenseur est hors de prix en plus de ne pas être toujours réalisable faute de place, on se tourne alors vers l’installation d’un fauteuil monte-escalier. Voyons ensemble ce qu’il est bon de connaître sur ce type de siège !

Conformité des sièges monte-escaliers et aides

Avant d’envisager l’achat d’un monte-escalier électrique, il va falloir vérifier que celui-ci est bien conforme. Pour cela, assurez vous au préalable qu’il y a bien le marquage CE (le plus simple à identifier) ainsi que la présence de la norme européenne officielle NF EN 81-40. Car si le modèle que vous achetez n’est pas parfaitement sûr, vous pourriez courir le risque dans le pire des cas d’un détachement du fauteuil provoquant inévitablement une chute. Et comme cela se situe dans les escaliers, vous risquez en plus de dévaler les marches. Tout blocage ou panne est également assez contraignant, surtout quand il n’y a personne d’autre aux alentours.

A découvrir également : Salle de bain pratique : quels equipements choisir ?

Une fois que vous vous êtes assuré que tout était conforme au niveau de la sécurité, sachez que vous pouvez bénéficier des aides de l’ANAH pour l’aménagement d’un monte-escalier. Il existe quelques critères comme le fait d’avoir un logement de plus de 15 ans pour en bénéficier, mais dans les faits, cet organisme est ouvert à la discussion. Le mieux est donc que vous les contactiez directement afin d’expliquer en détail votre situation. Il existe par ailleurs d’autres aides financières comme l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou encore les caisses de retraite.

Vous en aurez sans doute bien besoin car les travaux pour faire installer un monte-escalier peuvent aller jusqu’à 15 000 euros (prix de l’appareil compris). Tout dépend de la complexité de votre configuration et de la gamme du modèle. 

A découvrir également : Pourquoi opter pour une extension en bois