Special travaux

Que faut-il savoir sur la marqueterie de paille ?

Connaissez-vous la marqueterie de paille ? C’est une technique de décoration inventée au 17e siècle qui connut de beaux jours durant les 18e et 19e siècles. Cette marqueterie a été réinventée à notre ère avec en tête de liste de nombreux spécialistes comme Jean-Michelle Frank, Lison de Caunes… La technique de la marqueterie de paille consiste à découper la paille selon des motifs bien précis et à la coller sur des supports afin de les décorer gracieusement et de leur donner une seconde vie. Découvrez dans cet article tout ce que vous ne savez certainement pas encore sur la marqueterie de paille.

Les types de pailles utilisés dans la marqueterie de paille

De façon apparente, on constate que la paille est un matériau qui semble verni du fait de la silice dont elle est recouverte. La silice est d’ailleurs une surface imperméable qui fait office de parement pour la marqueterie. Une fois que l’on a ouvert la paille, on peut constater que celle-ci dispose de tubes creux. Son intérieur est terne et strié. C’est donc une partie intéressante pour l’encollage que l’on peut travailler sans que l’extérieur du fétu soit abîmé.

A lire aussi : Diagnostic gaz : quelles sont les raisons de le faire ?

Dans la marqueterie de paille, on peut faire usage de paille de blé, d’avoine, ou encore d’orge. Toutefois, la paille la plus utilisée est le seigle. En effet, la paille de seigle a l’avantage de ne présenter aucun nœud sur une quarantaine de centimètres, et possède un plus gros diamètre que les autres espèces de paille. Puis, c’est un matériau qui ne demande pas beaucoup d’entretien. Le seigle est d’ailleurs la paille préférée de la célèbre Lison de Caunes.

La coloration et la décoloration de la paille

Dans la marqueterie de paille, on peut faire usage de paille teintée comme de paille naturelle pour réaliser sa décoration. De plus, il faut dire que la paille dans son aspect naturelle peut largement satisfaire du fait de la disponibilité de plusieurs teintes d’origine comme le vert, le brun ou encore le doré. Pour ce qui est des techniques de coloration, elles sont variées et se pratiquent en fonction de la maîtrise par le spécialiste, d’une technique au détriment de l’autre. Quoi qu’il en soit, ces techniques sont assez efficaces et permettent d’obtenir de la paille selon une large palette de couleur.

A voir aussi : Tout savoir sur la location d’un garde meuble

Les qualités requises pour faire de la marqueterie de paille

La marqueterie de paille requiert d’énormes qualités. C’est un domaine de précision qui demande assez de concentration, de rigueur, ainsi que de la dextérité. Il faut énormément faire preuve de douceur et de patience en manipulant les fétus.