Travaux

Repérer et traiter les problèmes d’humidité dans les chambres

S’il est courant que la salle de bain, la cave ou encore le grenier soient des espaces où l’humidité est présente, de plus en plus de problèmes d’humidité apparaissent dans d’autres espaces de vie comme les chambres. Et si l’on pense de prime abord que cette problématique est courante dans les anciennes bâtisses, elle touche de plus en plus les logements neufs : environ un logement sur quatre est touché par les problèmes d’humidité. Situation qu’il convient d’identifier au plus tôt pour pouvoir y apporter une solution adaptée. L’humidité peut mettre en danger la santé de ses occupants. En effet, l’humidité favorise le développement d’allergies, de maladies chroniques comme la rhinite notamment. Dès lors, gros plan sur les signes qui annoncent sa présence et les solutions existantes.

Les signes d’un problème d’humidité

Si l’humidité doit être traitée rapidement afin d’éviter les conséquences néfastes sur le bâti et la santé, il convient d’en reconnaître les signes, d’en découvrir la source pour traiter l’humidité dans la chambre. En temps normal, l’humidité d’un logement se situe entre 45 et 65 %. Dans le cas d’un taux d’humidité excessif, l’apparition de signes spécifiques facilite son repérage. Il peut s’agir de condensation, d’infiltrations d’eau ou encore de remontées capillaires. En général, les murs deviennent humides au toucher, des tâches ou de la moisissure peuvent également apparaître, la peinture s’écaille et les papiers peints se décollent aussi, le revêtement de sol gondole, l’enduit noircit ou se décolle, des auréoles apparaissent, des gouttelettes d’eau peuvent aussi ruisseler le long des vitres, dans d’autres cas il peut s’agir d’une odeur de moisi. Bref, autant de signes qui doivent mettre la puce à l’oreille. 

A lire aussi : Quelles sont les bonnes raisons de passer par un serrurier professionnel ?

Les types de problèmes d’humidité et leurs solutions

Comme vu précédemment, l’humidité peut être due à la condensation, aux infiltrations d’eau ou encore à des remontées capillaires. Pour traiter l’un ou l’autre de ces problèmes d’humidité dans une chambre, il convient de se rapprocher d’un professionnel. En effet, il est impératif de bien identifier l’origine et de trouver la solution la plus adaptée à la typologie du bâti. 

L’humidité peut être due à la condensation

Dans ce cas, le manque de ventilation, des dommages sont alors à l’origine de l’humidité dans la chambre. La vapeur d’eau dégagée dans la chambre ne peut alors s’évacuer de manière appropriée, elle se concentre alors et se dépose sur les surfaces. Des tâches d’humidité, des moisissures ou encore des gouttelettes d’eau apparaissent. 

A découvrir également : Pourquoi opter pour un plan de travail en granit ?

Pour éviter la présence d’humidité due à la condensation, une aération générale et permanente est nécessaire. Mettre en place une ventilation naturelle efficace avec des entrées d’air dans les pièces principales et des sorties dans les pièces de service est la base. En parallèle, l’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est préconisée. Il peut s’agir d’une VMC simple flux, d’une VMC double flux ou encore d’une VMR (Ventilation Mécanique Répartie) ou d’une VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation). L’expertise d’un professionnel permettra d’opter pour l’un ou l’autre des dispositifs existants.

L’humidité peut être due aux infiltrations d’eau

Au fil des années, les revêtements extérieurs des murs de la chambre peuvent être devenus poreux, des fissures dans les murs extérieurs peuvent aussi apparaître, le toit peut présenter des fuites, les joints des ouvertures peuvent être défaillants et les conduites d’eau dans les parois se fissurent ou se trouent. Dans tous les cas, les murs s’imbibent d’eau, des cloques et/ou des taches humides finissent par apparaître.

Pour traiter de manière efficace et durable la chambre humide, l’appel à un professionnel est incontournable. Et pour cause, il est impératif de détecter tous les lieux en désordres, d’en déterminer la cause exacte. Les ouvertures peuvent être changées, il peut s’agir de prévoir un nouveau revêtement de façade, une nouvelle toiture ou encore de réparer voire changer des canalisations défectueuses notamment. Dans ce cas, plusieurs travaux peuvent être combinés pour résoudre l’humidité de la chambre due aux infiltrations d’eau.

L’humidité peut être due aux remontées capillaires

Une fondation obsolète peut finir par absorber l’eau contenue dans le sol et cette dernière remonte alors le long des parois. L’infiltration d’eau peut l’être aussi sous l’effet de la pression du sol exercée contre les fondations : on parle alors d’infiltration d’eau par pression hydrostatique. Des traces d’humidité au niveau du sol de la chambre apparaissent alors. Les plinthes peuvent aussi se décoller du mur, la peinture craqueler voire le revêtement du sol gondoler. 

Dans ce cas, le cuvelage du sous-sol, le drainage du terrain ou de l’habitation, l’installation d’une membrane étanche autour des fondations, l’assèchement des murs ou encore l’installation d’un déshumidificateur, autant de solutions parmi les nombreuses envisageables. Quoi qu’il en soit, là encore, seul un professionnel sera à même de trouver la ou les solution(s) la(les) plus adaptée(s).

Les risques pour la santé et le confort des occupants

L’humidité dans une chambre peut avoir des conséquences graves sur la santé et le confort des occupants. En effet, l’air ambiant devient plus humide et favorise le développement de moisissures qui peuvent proliférer rapidement. Les spores issues de ces champignons microscopiques se diffusent alors dans l’air en quantités importantes. Ceci peut entraîner divers symptômes tels que des allergies, de l’asthme ou encore des troubles respiratoires. Les acariens sont aussi friands d’un environnement humide et peuvent s’y développer facilement : ils constituent ainsi un facteur d’allergies pour certains occupants.

Il faut noter que cette humidité ambiante rend aussi les chambres moins confortables à vivre : elle crée une sensation désagréable d’étouffement, voire même une odeur nauséabonde dans certains cas. Il est primordial de repérer les signaux avant-coureurs du problème afin d’éviter toutes complications ultérieures. En cas d’apparition de traces suspectes au plafond ou au mur, telles que des tâches sombres ou un aspect gonflé du revêtement mural, il faut faire appel à un professionnel pour diagnostiquer précisément la nature du problème et élaborer ensemble la solution adaptée à chaque situation.

Les mesures préventives pour éviter les problèmes d’humidité

Il existe plusieurs mesures préventives pour éviter les problèmes d’humidité dans une chambre. Il faut maintenir une bonne ventilation en ouvrant régulièrement les fenêtres afin de renouveler l’air ambiant. En cas de mauvaises conditions climatiques, des ventilations mécaniques peuvent être installées pour assurer un apport permanent d’air frais et sec à l’intérieur de la pièce. Il faut éviter de faire sécher du linge dans la chambre, ainsi que limiter le temps passé sous la douche ou le bain. L’utilisation systématique d’un sèche-serviettes permet aussi de réduire considérablement les taux d’humidité ambiants.

Si vous observez des traces suspectes sur les murs ou au plafond comme décrit précédemment mais n’étant pas encore très développées, alors quelques actions simples avant qu’il soit trop tard peuvent aider à résoudre le problème, tels que : bien aérer votre chambre, utiliser un déshumidificateur en fonctionnement régulier pour éliminer l’humidité excédentaire et bien sûr vérifier l’étanchéité des canalisations car elles constituent souvent une source principale du développement des moisissures (pensez notamment aux installations sanitaires). La vigilance reste toutefois de mise pour repérer rapidement toute apparition anormale qui nécessite alors une action professionnelle rapide afin que cela ne devienne pas ingérable avec toutes ses conséquences sur la santé.